Accueil du site > 1. Actualités > A-Dieu Marie-Renée !

       A-Dieu Marie-Renée !


Née à la CHAPELLE JANSON (près de Fougères) le 5 juillet 1918, dans une famille de 5 enfants. Sr Marie Renée DELIN (en religion : sœur Marie de Jésus-Hostie) est entrée au noviciat des Filles de la Sainte Vierge de Rennes le 7 juillet 1940.

Au lendemain de sa profession, en 1943, elle est envoyée comme enseignante à BIERNE en Mayenne. La présence d’une communauté en ce lieu a orienté plusieurs jeunes filles à entrer au niviciat de Rennes.

D’enseignante en primaire, Marie-Renée est devenue, très jeune, maîtresse de formation au noviciat de Rennes, pendant 9 ans. Puis après un court passage de 3 ans à l’école St Michel de Rennes, elle va élargir son horizon.
►C’est ainsi qu’en 1961 avec deux autres soeurs, elle va s"envoler pour la grande Ile de Madagascar, à l’appel de Monsigneur ROLAND, évêque d’Antsirabé, pour ouvrir une école en brousse, à Mandoto, le 11 octobre 1961. Elle y sera la directrice pendant 15 ans. Plusieurs de ses anciens éléèves lui sont très reconnaissants, dont Mgr Fulgence - évêque de Ioshy.
►En 1976, Marie-Renée va quitter Mandoto pour être responsable de la formation au noviciat d’Antsirabé. Elle va y rester jusqu’en 1990, année de la fusion avec la Congrégation des soeurs du Sacré-Coeur de Jésus.

Parvenue à l’âge de la retraite, rentrée en France, Marie-Renée rejoint la communauté de Bourron-Marlotte (Seine et Marne) durant 5 ans, puis celle de Janzé (Ille et Vilaine) où elle participe aux réunions des services communautaires jusqu’en 2013 ; date de son arrivée à la Maison-Mère, sur ordre de son médecin traitant. "A Janzé, -dira-t-elle- j’ai connu les plus belles années de ma vie en France."

Durant sa longue vie, soeur Marie-Renée s’est montrée une femmede foi, de prière, discrète, elle recevait de nombreuses confidences. Un marginal l’appelait "Ma copine". Pour d’autres, c’était "la petite soeur sourire" qui, à l’occasion, composait des poèmes, des chants adaptés aux circonstances du moment. Un chant lui tenait particulièrement à coeur : "Tu es là au coeur de nos vies ..."

Comme chacun de nous, Marie-Renée a connu des joies, des peines et des souffrances. Mais sa foi, sa joie communicative lui permaittaient de surmonter celles-ci. "Parfois, a-t-elle dit à un proche, ’j’ai le sourire aux lèvres et les larmes dans le coeur’."

Durant ses hospitalisations, soeur Marie-Renée a émerveillé le personnel soignant par sa joie et sa façon de prendre en mains sa maladie.

Pour fêter ses 70 ans de vie religieuse, sa communauté a tenu à réunir sa famille dans un restaurant. Tous les participants ont gardé le souvenir d’une très belle rencontre remplie d’anecdotes et de chants appropriés.

Pendant ses années de retraite, le courrier a été sa principale occupation. "C’est mon apostolat" disait-elle. Lorsqu’elle ne savait quoi répondre à qui l’interpellait, elle disait souvent : "A la grâce de Dieu".

Merci Marie-Renée pour ta vie si riche, si bien remplie. Prie pour nous près du Père.

Un groupe de 4 soeurs



Se connecter Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0