Accueil du site > ... de réfléchir à l’avenir de l’humanité

       ... de réfléchir à l'avenir de l'humanité

« SI TU VEUX LA PAIX, PROTEGE LA CREATION ». Benoit XVI

« Je vais créer un ciel nouveau, une terre nouvelle » Is.65, 17.

COP21... ! Vous connaissez ? Encore un nouveau sigle ? 

En décembre 2015, Paris accueille la 21ème Conférence Internationale sur le climat, appelée COP21, chargée de définir les modalités pour lutter contre le changement climatique. Des catastrophes majeures nous menacent : sécheresses, inondations, cyclones, etc…. toutes facteurs de guerres, de pauvretés, d’émigrations et autre. L’avenir de l’humanité est en jeu ! Le dérèglement climatique est peut-être le plus grand danger qui pèse sur toutes les nations riches et pauvres, à moyen ou à long terme. Il est donc urgent d’agir ! Si chaque Etat reste cantonné dans la défense de son intérêt propre, c’est la planète entière qui va couler et chacun des Etats avec elle. L’avenir apparaît aujourd’hui compromis au Nord comme au Sud. Comme humanitaires, comme chrétiens, sommes-nous capables de faire entendre à nos contemporains une nouvelle promesse d’avenir, de dessiner une nouvelle terre promise ?

Le défi auquel est aujourd’hui confrontée la communauté internationale peut être mis en résonance avec une figure majeure de la Tradition chrétienne, le kairos. Quand la réalité sombre dans le désespoir, le kairos ouvre à la nouveauté. Le dérèglement climatique pourrait être un kairos pour notre société, c’est donc un moment de grâce où tout peut basculer si chacun fait sa part.
Saurons-nous choisir la vie comme nous invite le Deutéronome (30,15-20) ? Le Conseil Famille et Société de l’Eglise de France, nomme trois défis principaux auxquels est confrontée notre foi chrétienne :


L’Espérance chrétienne face à l’avenir, fondée sur une idée de promesse, d’un appel qui met en marche vers un meilleur possible, porteur de vie pour « tout homme et pour tous les hommes ».


L’Universalité du bien commun. « La Création est donnée à tous. La terre est notre maison commune et nous sommes tous frères » (Joie de l’Evangile n°183, Pape François).


• La Solidarité comme socle du vivre ensemble
. Chaque homme et chaque femme a quelque chose à donner et quelque chose à recevoir d’autrui. Toute personne riche ou pauvre, est co-créatrice et appelée à mettre ses compétences au service du bien commun.

Certes nous avons conscience que cet enjeu international nous dépasse. Cependant, en tant que Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus et Associé(e)s nous-sentons-nous concernées et interpellées ? Quelles actions pourrions-nous entreprendre pour devenir artisans de justice et de paix ? En valorisant des petites actions individuelles, communautaires, de couples, nous pouvons lutter pour la protection de la planète.

Rien n’est trop petit pour protéger notre Terre, pour protéger ceux qui l’habitent avec nous et ceux qui l’habiteront.
Toutes et tous, engagé(e)s pour ce monde nouveau, n’hésitons pas à partager nos expériences.

Comité Justice et Paix Province de France

Marie-Gabrielle Desbois (absente)
Yvette Guyot
Aline Hélias
Anne-Marie Mabon





Se connecter Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0