Accueil du site > 3. Témoignages > Martha appelle au secours

       Martha appelle au secours

Une jeune fille handicapée très pauvre demande le secours
pour un jeune garçon malade …
Notre Dame du Pont d’Arz,
Priez pour nous au cœur de nos humbles service et mission
à la suite de ton fils et d’Angélique.
« Marie retenait tous ces événement et les méditait
dans son cœur. »

Martha, jeune fille de 20 ans, naine et handicapée, habite Gouna : un secteur de la paroisse de Poli. Abandonnée à elle-même, elle a bénéficié du soutien des SSCJ depuis une dizaine d’années. Elle ne pouvait plus marcher. Grâce à sœur Antoinette Togodné qui l’a mise en relation avec une Association, elle a pu être opérée.

Elle se déplace désormais en tricycle et béquilles et fréquente le lycée. Elle qui a tellement souffert, s’est laissée toucher par la situation d’un jeune voisin.

Un jour que je passais chez elle pour lui donner ses nouvelles béquilles, elle me fait comprendre qu’un garçon de 22 ans souffre d’un ulcère depuis près de cinq ans. Elle me supplie d’aller le visiter.


Ne pouvant faire cette démarche tout de suite, nous nous donnons rendez-vous pour le dimanche c’est-à-dire 2 jours après. Le jour fixé me voilà, accompagnée de Martha, dans la famille du jeune homme. A première vue, je constate que Jérémie est atteint d’une hémiplégie. En plus, sa main et son avant-bras ainsi que sa jambe gauche sont couvertes d’une plaie suppurante. Je cherche alors à comprendre ce qui est arrivé pour qu’il ne soit pas dans un centre médical. La pauvreté morale et l’ignorance en sont sans doute la cause. Martha, qui dépasse ses propres souffrances pour se soucier de celles d’un autre, m’a permis à moi, Fille d’Angélique d’accomplir ma mission de soulager et de consoler ceux qui souffrent.
Après avoir consulté et étudié le cas en communauté, j’ai encouragé la famille pour qu’elle se décide à envoyer le jeune Jérémie à l’hôpital. Ce fut effectif le 13 Avril 2017. Nous avons sensibilisé plusieurs personnes pour aider à payer tous les frais d’hospitalisation. Par chance le personnel de l’hôpital central a accueilli le malade avec beaucoup de compassion. Après un examen minutieux, le chirurgien propose d’amputer les deux membres atteints, disait-il, d’une gangrène chronique. Le manque de moyens financiers a ralenti ce lourd projet qui devait clouer Jérémie à jamais sous la dépendance de sa famille. Le recours à notre mère Marie a voulu le protéger.

A l’hôpital un jeune médecin très sensible et consciencieux est venu un jour pour la visite des malades en Chirurgie. Il demande l’histoire de la maladie de Jérémie. Après une brève explication, le major lui dit que le jeune est programmé pour une amputation des deux membres après la transfusion sanguine de trois poches. Sa réponse fut non car le pansement, disait-il, pourrait suffire pour guérir ce garçon. Jusqu’à ce jour celui-ci se trouve encore à l’hôpital avec sa maman et les infirmiers lui font le pansement chaque jour. Et ils proposent de lui faire la greffe dans quelques semaines en vue d’une meilleure cicatrisation. 

De loin, Martha suit avec beaucoup d’intérêt l’évolution des soins de son ami. Elle téléphone régulièrement pour prendre des nouvelles. Sans elle que serait devenu Jérémie ? 



Rendons grâces à Dieu qui éveille l’Amour dans le cœur des pauvres.






Sr Esther Matchoing, sscj - Cameroun



Se connecter Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0