[English] [français]

Chrétiens associés

        En communion

Dans la mouvance du concile Vatican II, les congrégations religieuses sont appelées à approfondir leur charisme, don de l’Esprit pour l’Eglise et le monde d’aujourd’hui. En congrégation, depuis le chapitre général de 1995, les Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus sont invitées à accueillir des chrétiens désireux :

- de vivre de leur charisme

- de se nourrir de leur spiritualité

- d’être solidaires de leurs choix apostoliques.

C’est ainsi que, des chrétiens et des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus, dans les différentes entités se sont mis en route.

Visages d’associés 

"Personne ne prévoyait cette floraison inattendue dans les années post-conciliaires." 
(Fr Morissey, canoniste)


(Chrétiens associés de Garoua Nord - Cameroun)

Des laïcs sentent l’appel pour vivre à plein leur baptême à la lumière du renouveau et, ceci dans plusieurs des pays où nous sommes insérées. Nous y discernons un SIGNE DES TEMPS et nous tentons un rapprochement laïcs-religieuses pour plus de VIE.

A travers cette expérience, nous découvrons une parenté conjointe. C’est avec le Christ, aimer en se faisant proche avec une qualité de présence à toute personne et situation de besoins. Ceci à la manière d’Angélique Le Sourd :

"Hantée par la misère, elle rêve sans cesse aux moyens d’y apporter remède."
(Manuscrit, p.19)

Vivre en Associé ?

C’est vivre réciproquement en COMMUNION chrétiens associés et Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus.

Choisir de vivre la totalité de l’Évangile en le percevant sous l’angle de l’amour tendresse et compassion sur nos routes actuelles. Voilà ce qui constitue pour l’associé(e), sa mission, son engagement fondamental prioritaire ... vécu dans un partenariat avec les Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus, centré sur la mission, chacun selon son identité dans un soutien mutuel et la richesse de notre complémentarité et de nos engagements.

Vivre l’Évangile sous l’angle de la proximité-compassion constitue le centre de la spiritualité de l’associé(e). C’est au cœur de sa réalité concrète qu’il ou qu’elle fait l’expérience de Dieu et développe sa relation à Lui, à lui-même, aux autres et aux réalités de la vie et de la création. Ses liens et soucis de famille, les affaires temporelles, sociales, son travail loin d’être étrangers à sa spiritualité en constituent sa forme caractéristique. Cela fait UN dans le vécu, pas un ajout.

Ce qui unit ...

la prière personnelle,

la participation à l’Eucharistie,

la prière d’unité,

l’approfondissement de la foi,

des rencontres de formation,

 

des partages de temps forts de congrégation : fête du Sacré-Cœur, jubilés ...

 Eglise St Nicolas de Véroce (XVIII°)

 

 

 

 

 

 

 



Se connecter Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0