Accueil du site > Avec les soeurs du Cameroun-Nigeria

       Avec les soeurs du Cameroun-Nigeria

Région Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus
du Cameroun-Nigéria

Célébration d’Action de Grâces et d’au-revoir
aux soeurs Marie-Odile et Anne-Marie

Mercredi 24 avril 2019
Centre Spirituel Saint Jean-paul II
Garoua

Parcours missionnaire du vécu et obédiences
de Sr Anne Marie.

Reconnaissance, Action de Grâce


Sr Anne Marie arrive au Cameroun le 20 Novembre 1969 en tant que missionnaire Laïc. Infirmière, elle travaille à l’hôpital de Garoua comme V.P. (Volontaire du Progrès). Très engagée et convaincue dans sa foi chrétienne, elle rencontre les Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus et découvre leur charisme.

Le 07 Novembre 1971, elle retourne en France pour suivre la formation à la vie religieuse et elle fait sa première profession chez les Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus le 02 Février 1976. Le 26 Juillet 1976 la Congrégation l’envoie au Cameroun. Membre de la communauté de la Cathédrale de Garoua, elle exerce son métier d’infirmière à l’hôpital Provincial en pédiatrie et dans des différents services.

En octobre 1978, elle reçoit une nouvelle obédience pour la France à Saint-Jacut les Pins au Couëdic, en vue d’une Formation des formateurs pendant une année. A la fin de sa formation, en Août 1979, elle revient au Cameroun, à Garoua comme Maîtresse des Novices et Infirmière. Le 15 Octobre 1983, elle est envoyée à Djamboutou pour l’animation sanitaire, elle s’occupe également de l’accueil des jeunes filles.

Le 07 Septembre 1986, une nouvelle obédience dans la paroisse de Golompwi, diocèse de Yagoua, l’amène à exercer toujours le métier d’infirmière, mais surtout l’animation sanitaire dans les villages. Le 10 Septembre 1988, elle est appelée à rendre le service de maîtresse des novices à Poli. Au terme de ses six années, elle est nommée Régionale, service qu’elle exercera à Garoua du 1er Avril 1994 jusqu’en 2002.

Le 1er Février 2003, elle est envoyée à Séré dans le diocèse de Pala au Tchad où elle s’engage à fond dans la pastorale et le service sanitaire au dispensaire.
A la fermeture de la communauté de Séré, le 23 Mai 2009, la Régionale de l’époque lui donne une nouvelle mission pour la paroisse Sainte Famille de Ngong.
Elle continue le service d’animation Sanitaire et la Pastorale.

A ce jour, elle est appelée pour une nouvelle mission plus tôt que prévue. Elle achève son séjour en Afrique par un service qui a marqué toute sa vie : Accompagner une sœur malade.
Cet événement imprévu est la confirmation de sa vie donnée sur cette terre d’Afrique au service des malades, des personnes atteintes dans leur intégrité physique, morale, psychologique et spirituelle.
Sr Anne Marie s’est laissée conduire par le Seigneur tout au long de sa vie, en allant même jusqu’au sacrifice de ce qui lui est le plus cher : départ précipité pour un service.
Au cours de cette célébration eucharistique nous rendons grâce au Seigneur pour tout ce dont chacun et chacune a eu à bénéficier d’elle et surtout de ce qui nous a fait vivre et grandir.

Garoua, le 24 avril 2019
Soeur Esther MATCHOING, SSCJ

Parcours missionnaire de sœur Marie-Odile Caudard
pendant 43 années de mission dans la Région Sainte Thérèse (Cameroun-Tchad-Nigéria).


Marie-Odile est arrivée en 1976 dans le pays Doayo d’abord à Waté, puis à Fignolé, où elle a été au service de l’enseignement comme directrice de l’école primaire et animatrice pédagogique jusqu’en 1983.
De 1983 à 1988, elle était à Djamboutou pour la pastorale des enfants et jeunes sur toute la zone dépendante alors de la cathédrale jusqu’à Lagdo.
De 1988- 1990 elle a suivi une formation pour la pastorale en France.
De 1990 à 1995 elle est à Fianga dans le diocèse de Pala au Tchad.
De 1995 à 1999 elle a servi à Mora toujours pour le même service spécialement dans la pastorale.
De 1999 à 2002 elle est à Ngong comme maitresse des postulantes.
De 2002 à 2010 à Garoua st Pierre comme Supérieure Régionale des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus.
Et enfin, de 2011 à 2019 elle est à Poli.
Pendant 43 années de service au Cameroun et au Tchad, Marie Odile a donné le meilleur d’elle-même dans la formation à divers niveaux, en particulier pour les catéchistes, jeunes et des enfants.
Merci ma sœur pour le beau service rendu avec beaucoup de joie et d’amour. Merci pour ton zèle apostolique et pour ton témoignage de la vie missionnaire, dans la proximité, à la suite d’Angélique et de toutes nos fondatrices.
Pour terminer, merci grande sœur pour ton beau sourire qui a toujours redonné joie et espoir a toutes les personnes qui t’ont rencontré sur leur chemin.
Ensemble rendons grâce au Seigneur.


Fait à Garoua, le 24 avril 2019
Sœur Joséphine Naya, SSCJ.

MOT DE REMERCIEMENTS

 Nos excellences Mgr Faustin Ambassa Ndjodo, archevêque de Garoua et Mgr Antoine Ntalou, évêque émérite, tous deux empêchés, mais qui sont en union de prière avec nous.
 Mgr André Madi, Vicaire général de l’archidiocèse de Garoua,
 Révérend P. Edouard Dagavounansou, provincial des oblats de Marie Immaculée, célébrant de cette eucharistie,
 Révérends Pères,
 Révérends Frères,
 Révérendes Sœurs,
 Chers Associés à la Congrégation des Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus,
 Chers Amis des Sœurs Anne-Marie et Marie-Odile,

Chers Frères et Sœurs en Christ, bonsoir et merci d’être venus entourer de votre affection, de votre prière et de votre amitié, nos Sœurs Anne-Marie et Marie-Odile, parvenues à la fin de leur séjour, après avoir partagé notre condition de vie à tous les niveaux depuis des années et plusieurs décennies. Et maintenant, nos sœurs sont appelées à poursuivre leur mission dans leur pays natal, la France.
Loin de nous abandonner, elles entreprennent un autre type de présence missionnaire dans la Région du Cameroun-Nigéria.
Très chères sœurs Marie-Odile et Anne-Marie, comment vous exprimer toute l’émotion qui nous habite en ce moment !
Avant tout et avec vous, nous rendons grâce à Dieu pour ce beau moment de l’histoire de notre Région, de Congrégation et d’Eglise que nous sommes en train de vivre.
C’est un moment important de fraternité et de confiance renouvelés, entre nous, comme Entité et dans le Seigneur comme membres de la Famille : Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus.
Notre reconnaissance à votre endroit, mes Sœurs comme Région et qu’il faut surtout souligner, c’est ce que vous avez été et avez joué comme rôle dans l’histoire de l’Evangélisation de nos pays le Cameroun et le Tchad d’une manière concrète. L’une dans le domaine de l’enseignement et l’autre dans le domaine de la santé. Et aussi comme formatrices au postulat, au noviciat et comme responsables de la Région chacune à votre tour.

Comme institutrice, sœur Marie-Odile était passionnée non seulement par l’enseignement, mais aussi par la transmission directe de la Parole de Dieu. Elle aimait écouter, encourager, entraîner et impliquer les uns et les autres dans un travail bien fait. Toutes ces dernières années, elle s’était engagée dans l’organisation de la catéchèse et la formation des catéchistes à Poli. Merci, Sœur Marie-Odile pour ta joie de vivre et de faire vivre, merci pour ton dynamisme, ton audace et ta persévérance pour l’annonce de Jésus Christ aux jeunes et aux enfants.
Le reflet de ton vécu nous pousse à reprendre cette parole du Christ qui dit : « Je suis venu pour qu’ils aient la vie et qu’ils aient en abondance » (Jn 10, 10). C’est cette vie que tu as voulu transmettre à toute personne rencontrée au Cameroun et au Tchad.

Quant à la Sœur Anne-Marie, nous voudrions nous rappeler qu’elle a reçu sa vocation à la vie religieuse étant à Garoua, d’après son curriculum vitae, il y a de cela 50 ans. Elle avait à l’époque, 26 ans. C’est au cœur de son métier d’infirmière et en relation avec les Sœurs du Sacré-Cœur de Jésus, que Dieu lui a parlé et qu’elle s’est laissée séduire en acceptant de lui consacrer sa vie.
Sœur Anne-Marie, merci pour ton oui radical au Seigneur, merci pour ta disponibilité, ton écoute, ton accueil et ta générosité à accueillir des malades de tout genre et de toutes sortes de pauvreté que vit notre société actuelle. Ton cœur est grand comme le monde quand, il s’agit de chercher des solutions à la misère humaine. Comme disait sainte Thérèse de l’Enfant Jésus : Aimer, c’est tout donner et c’est se donner soi-même ». Cela reflète ce que tu as été pour nous et pour les plus démunis.
Chères Sœurs, comment ne pas rendre grâce à Dieu avec vous pour ces charismes de Tendresse et de Miséricorde de Dieu que vous avez toutes les deux, intégré dans votre vie missionnaire, chacune à sa manière.
Nous tenons aussi à remercier toutes nos sœurs aînées, et vous qui êtes ici en ce moment et qui malgré la fatigue et la maladie, voulez vivre la mission jusqu’au bout en accompagnant nos sœurs, les plus jeunes.
Nous voudrions d’une manière spéciale, également, dire merci à la Sœur Colette Trémoureux qui s’est donnée à fond tous ces derniers temps dans la mise sur pied d’une structure de prise en charge de l’Entité du Cameroun-Nigéria. En collaboration avec d’autres sœurs, cette mission lui a été confiée par la Région. Aujourd’hui sa santé se trouve fragilisée. Elle devra rentrer en France pour des soins plus adaptés. Nous demandons au Seigneur de lui accorder la grâce de la santé, en espérant son retour parmi nous dans les mois à venir.
Je profite aussi de l’occasion pour dire merci à toutes les Sœurs aînées qui ont participé à l’évangélisation dans nos Eglises locales. Merci à celles qui se trouvent actuellement dans leurs pays d’origine et merci à celles qui ont déjà rejoint la maison du Père.
Une fois de plus, merci Sœurs Anne-Marie et Marie-Odile pour les sages conseils que vous nous avez prodigués tout au long des différentes étapes de formation. Nous les garderons précieusement en nos cœurs et nous tacherons de toujours les garder.
Ainsi, en ce moment où vous allez nous quitter, acceptez, chères Sœurs, en signe de souvenir, ce cadeau qui est l’expression de notre affection et notre reconnaissance.
Nous comptons sur vos prières.

Refrain : Ah, qu’ils sont beaux sur la montagne, les pas de ceux qui portent la Bonne Nouvelle et annoncent le Salut et la Paix.

Fait à Garoua, le 24 avril 2019

Sœur Pauline MAÏDAWE et les Conseillères



Se connecter Plan du site Suivre la vie du site RSS 2.0